Les vacances en France consistent, pour beaucoup, à faire le tour des châteaux en passant par Versailles et Chambord, puis faire le tour de la capitale, et enfin, faire le tour du pays en restant assez près des côtes et des frontières. Pourtant, la France contient beaucoup plus d’endroits à visiter et de monuments à voir. Certaines formations naturelles valent le détour également, et c’est à ces dernières que nous allons nous intéresser aujourd’hui. Parmi les formations naturelles qui valent le détour en France, nous avons bien sûr le baie du mont Saint-Michel, la dune du Pilat ou les falaises d’Etretat, mais pour les adeptes de paysages, il faut citer toutes les calanques situées près de Marseille ! Savez-vous ce que sont les calanques de Marseille ?

Formation rocheuse naturelle

Pour reprendre une définition de dictionnaire, une calanque est une formation géologique particulière se présentant sous forme d’un vallon en partie submergé par la mer. Elles ne portent ce nom que dans le sud-est de Marseille. Sur le Larousse, ils définissent les calanques par les falaises escarpées qui dominent la Méditerranée. Dans les deux cas, l’idée est de pouvoir effectuer une longue promenade sportive qui domine la mer.

Il existe plusieurs calanques, même si certaines font partie de la même formation rocheuse. Celles-ci se situent toutes à Marseille et dans ses environs. Le site de Calanques 13 dénombre pas moins de 15 calanques, qui se répartissent toutes entre Marseille et Cassis.

Découvrez les calanques de Marseille

Au nombre de 15, chaque calanque porte un nom qui lui est propre : la Mounine, Marseilleveyre, les Queyrons ou encore Podestat. Chacune représente une promenade différente, et donc une visite supplémentaire qui vous permet de découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles promenades qui plairont aux amateurs d’escapade en pleine nature et à ceux qui aiment découvrir de nouveaux paysages.

Spécificités des calanques

Certaines calanques proposent en sus des activités supplémentaires, Port-miou et En-vau par exemple sont de parfaits terrains pour faire du kayak, et au pied des falaises d’En-vau, vous pourrez même apercevoir des sangliers qui se reposent sur les plages de galets.

Le Devenson, lui, est un exploit à atteindre en soi : rien que pour se rendre sur le sentier qui surplombe les falaises, il faut marcher pendant 2h10 depuis la ville de Luminy. Quant aux plages et aux contrebas, seuls les plaisanciers, les kayakistes et les grimpeurs assurés peuvent l’atteindre. Attention, il est plutôt dangereux.

Ressemblant au Devenson, l’Eissadon demande 1h30 de marche depuis le col de la Gardiole et n’est pas accessible aux simples randonneurs. Les kayakeurs se feront une joie néanmoins de le traverser puisque la traversée de l’Aiguille de l’Eissadon se fait à travers des crevasses.

Si le Devenson et l’Eissadon vous semblent trop pour vous, la Mounine est l’une des premières calanques, ainsi que l’une des plus faciles d’accès. À privilégier si vous souhaitez surtout accéder aux calanques sans vous épuiser ! Les Queyrons proposent le même genre de promenade sans réel défi pour ceux qui souhaitent faire d’autres balades !

En parlant de balade, si vous souhaitez accéder aux meilleurs paysages le plus facilement, le sentier qui surplombe Marseilleveyre vaut le détour puisqu’il offre une vue très large sur la mer pendant votre accès à la plage, en plus de présenter une végétation composée essentiellement d’aloès, de figuiers de barbarie et de plantes grasses, ce qui dépayse le visiteur ! Quant au Sormiou, il est très touristique et propose même un restaurant pour ceux qui veulent se restaurer en face de la plage.

Il y en a bien d’autres, mais voilà celles qui se distinguent le plus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here